L'Agence de développement économique
au service de votre croissance

0 805 38 38 69

ECOCONCEPTION : Concevez autrement vos produits et emballages

Auvergne Rhône Alpes Entreprises organise des matinées techniques autour des enjeux liés à l’écoconception, en partenariat avec les Arts et Métiers.

Connaissez-vous les impacts environnementaux de vos produits ? Comment faire de la prise en compte de ces impacts un facteur d’innovation et de différenciation ?
L’Agence a démarré en 2019 des matinées techniques avec l’ENSAM Chambéry (Arts et Métiers) pour fournir des éléments de réponse et des solutions aux entreprises.

  • En juin dernier, une quarantaine d’entreprises ont participé à la matinée technique « Concevez autrement vos produits et emballages » à Savoie Technolac avec les interventions des ingénieurs de recherche de l’ENSAM, de l’éco-organisme CITEO, et des retours d’expérience des entreprises Alpina et Plastic Omnium.
  • Une nouvelle matinée technique aura lieu autour de l’écoconception des produits plastiques et électronique, avec notamment l’éco-organisme ECOSYSTEM, le pôle Plastipolis, les entreprises Precis Plastic Injection et S2P. La date vous sera communiquée ultérieurement (matinée reportée suite à l’épidémie de Coronavirus)

 

Les enjeux pour les entreprises

L’écoconception répond à de nouveaux enjeux auxquels devront faire face les entreprises :

  • Nouvelles attentes des consommateurs pour des produits plus durables, plus responsables et plus respectueux de l’environnement.
  • Evolutions règlementaires. Ex : la loi économie circulaire présentée début juillet prévoit une meilleure information des consommateurs sur la réparabilité des produits, des incitations à l’incorporation de matières recyclées et une meilleure recyclabilité des produits.
  • Tensions à venir sur les matières premières. Ex : 27 matières premières critiques identifiées par l’Europe.

 

Un sujet complexe

Ce sujet complexe nécessite d’aborder la problématique dans sa globalité (de l’approvisionnement au recyclage des matières) et de ne pas générer un impact environnemental plus négatif que la solution initiale.

Exemple :

  • passer à des plastiques biosourcés pour ses emballages ? Dans les faits, ces plastiques annoncés biodégradables le sont souvent en conditions industrielles, et qui plus est souvent jetés dans la poubelle classique donc non recyclés. Une solution qui peut être pertinente pour un produit de niche avec peu de volume peut se révéler défavorable sur des produits à gros volumes car se pose alors la question de de la surface agricole nécessaire à sa production et de l’interaction avec des productions alimentaires.
  • Introduire des pièces électroniques dans les plastiques ? L’entreprise devra veiller à bien mettre en parallèle le gain environnemental apporté par cette solution avec la difficulté qu’il peut y avoir en fin de vie pour recycler ces produits. Une analyse de cycle de vie pourra notamment permettre de valider le bilan environnemental.

 

Plus d’informations :

Isabelle Clouet

iclouet@arae.fr  - 04 79 25 36 65

Innovation
Publié le 18 septembre 2019

Partager