[Savoie] Les entreprises de la région Auvergne-Rhône-Alpes s’équipent de véhicules à l’hydrogène

Porté depuis 2018 par la Région Auvergne-Rhône-Alpes entourée de précieux partenaires, et soutenu par l’Europe et l’ADEME, le programme Zéro Emission Valley (ZEV) se déploie dans les corridors routiers alpins.

Cette démarche politique volontariste vise à développer un marché de la mobilité hydrogène renouvelable (fabriqué par électrolyse avec une électricité produite via des ressources renouvelables) à l’échelle du territoire d’Auvergne-Rhône-Alpes, à travers le déploiement simultané d'infrastructures de production, de stockage, de distribution d’hydrogène d'une part, et de véhicules à hydrogène susceptibles de concourir à l'équilibre financier de l'opération d'autre part. 

Les partenaires du programme "ZEV", la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Michelin, Engie, la Banque des Territoires et les 5 caisses régionales du Crédit Agricole (CA Centre France, CA Centrest, CA des Savoie, CA Loire Haute-Loire, CA Sud Rhône Alpes) ont créé la SAS HYmpulsion en 2019 pour déployer ce schéma de mobilité hydrogène. Chargée de l’installation et de l’exploitation des stations, de la commercialisation de l’hydrogène, HYmpulsion coordonne cet ambitieux déploiement qui touche tant la distribution des stations que celle des véhicules.

Sur le plan des infrastructures, au moins 20 stations de distributions devraient ouvrir d'ici 2024 en Auvergne-Rhône-Alpes. Après la première d'entre elles, inaugurée en février 2020 à Chambéry, 5 stations seront disponibles d'ici le premier trimestre 2022 à Clermont-Ferrand, Lyon, Grenoble et Moûtiers tandis que trois unités de production verront le jour à Lyon, Clermont-Ferrand et Grenoble (3,6 t d’hydrogène renouvelable/jour) afin de desservir le réseau de distributions par "camion-citerne" spécifique.

En matière de véhicules roulant à l'hydrogène, une gamme de véhicules encore restreinte est proposée à la commercialisation, avec des aides substantielles à l'achat, versées par la Région et l’Europe pour des véhicules utilitaires et de tourisme, par l'ADEME pour la catégorie des taxis, certains fourgons et bus. Les montants mobilisés durant quatre années sont indexés au type de véhicule, à la taille de l'entreprise et aux distances parcourues envisagées chaque année. De nouvelles offres véhicules arrivent sur le marché à des prix plus attractifs. Une nouvelle offre émerge également : les véhicules "rétrofités" qui passent ainsi du mode thermique à l'hydrogène.

HYmpulsion cible la mise en route d’une centaine de véhicules avant fin 2022, une dizaine de véhicules étant déjà en circulation sur le territoire. Des groupes de travail "territorialisés" sont mis en place avec l'appui de l'agence économique régionale, des collectivités locales et des industriels des bassins d'activité pour diffuser l'information et présenter l'intérêt, pour les PME de la région, d'intégrer une flotte alimentée avec de l'hydrogène renouvelable.

Complémentaire à la mobilité électrique, la mobilité hydrogène a pour avantage une meilleure autonomie (jusqu’à 700 km) et un temps de charge réduit (de 5 à 7 minutes) pour un poids de véhicule équivalent. La stratégie régionale Hydrogène, votée en juillet 2020, constitue une seconde étape du programme ZEV : une orientation vers la mobilité lourde (trains, cars, bus, bennes à ordures ménagères, balayeuses, dameuses).


HYmpulsion

Martin Comby - 06 72 65 74 60
mcomby@hympulsion.com | www.hympulsion.com

Contact Agence :  Marie Popwoska –MPopwoska@arae.fr

Interview : Raphaël Sandraz

Publié le 20 décembre 2021


Mis à jour le 7 juillet 2022

Partager ce post
[Isère] Lancement du Dispositif CONNECT
Un coup de boost pour l'entreprise, un coup de pouce pour l'emploi